Clips/São Paulo

Karol Conka et les vertus de la langue

« Soudain ma soif chercha avec fureur les hormones fraîches de sa beauté, à la source même. (…) J’étais greffé à sa richesse déhiscente qui s’ouvrait à ma dégustation comme un fruit prodigieux« *. Nul doute que Karol Conka saurait apprécier les mots du poète haïtien René Depestre, elle qui se fait icône féministe et signe avec « Lalá » une ode au cunnilingus et y moque les mecs assez crétins pour confondre ovaire et clitoris.

Dans ce nouveau clip réalisé par Vera Egito et Camila Cornelsen, les paroles sont explicites (« O que me anima é a habilidade na lambida / Malícia, muita saliva / Enquanto eu queimo uma sativa« ) mais les images restent symboliques, des fleurs et des fruits. On peut imaginer que ces images sensuelles aient été inspirées des vidéos de Stephanie Sarley, artiste du fruit porn, mais on pourra aussi se souvenir du magnifique film de Tsai Ming Liang La Saveur de la pastèque

Plus exubérante que jamais, la rappeuse de Curitiba ne s’embarrasse pas de détours pour briser ce qui pour certains est encore un tabou et revendiquer son plaisir !

* Extrait de Alléluia pour une femme-jardin

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s