Disques/São Paulo

Very Gudin News : le retour d’un maître du samba de São Paulo

Du haut de ses presque cinquante ans de carrière, Eduardo Gudin incarne la quintessence du samba de São Paulo dans ce qu’il peut avoir de plus doux et mélancolique. Son nouvel album, Eduardo Gudin & Notícias do Brasil 4, ressemble à un recueil de classiques et toutes les chansons qui le composent ont été écrites à quatre mains, fruit de collaborations prestigieuses.

Eduardo Gudin 4

Eduardo Gudin est rare et exigeant. Son dernier disque était un live enregistré avec Leila Pinheiro en 2009. Mais c’est il y a déjà vingt ans qu’il a créé le groupe Notícias do Brasil qui l’accompagne encore aujourd’hui, à savoir quatre chanteurs et autant de percussionnistes. Ce sont les voix magnifiques d’Ilana Volcov, Karine Telles, Mauricio Sant’Anna et Cezinha Oliveira qui entourent la sienne. Par le passé, Mônica Salmaso, Renato Braz ou Fabiana Cozza ont fait partie de cet ensemble.

La liste des invités et des collaborateurs de ce disque est impressionnante. Eduardo Gudin l’a composé et écrit avec rien moins que Paulinho da Viola, Toquinho, Carlos Lyra, Paulo César Pinheiro, Ivan Lins, Fátima Guedes, Theo de Barros, Carlinhos Vergueiro, sans oublier Adoniran Barbosa… Plus de trente ans après la mort du plus illustre sambiste de São Paulo, Gudin met en musique des paroles que celui-ci lui avait confié. Il a composé « Armistício » à la manière de celui-ci et le résultat est magnifique.

Parmi les invités du disque, au milieu de ces figures légendaires de la musique brésilienne, outre les amis qui l’on composé à ses côtés, on a aussi la surprise de retrouver sur le titre « Outro Cais », Aurélie et Verioca. Elles se hissent au niveau d’excellence requis sur un tel projet.

Si ce nouveau disque (dont on ne parle hélas pas suffisamment) devrait combler tous les amateurs de Paulinho da Viola et de samba intemporel, il devrait aussi attirer la curiosité des amateurs de Douglas Germano et Kiko Dinucci (période Bando Afromacarrônico), tant Gudin est une de leurs références en matière de samba paulista.

Eduardo Gudin est un maître irrésistible de ce samba lamento, une caresse toujours mélancolique au tempo ralenti, qui n’a de cesse de chanter l’amour et en adoucir les peines. Son album est une véritable anthologie du genre.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s