Disques/São Paulo

Desconstrução, le son de São Paulo selon Goma Gringa

Après le grand rassemblement de Villarceaux dans le cadre du festival d’Île de France qui invitait Metá Metá, Criolo, Tulipa, etc., sort enfin la première compilation exclusivement dédiée au nouveau son de São Paulo. Aucun rapport entre les deux événements si ce n’est une opportune coïncidence de calendrier.

desconstruc%cc%a7a%cc%83o

Desconstrução est la première sortie internationale du label Goma Gringa fondé à São Paulo par Mathieu Hébrard et Frédéric Thiphagne, deux Français Paulistas d’adoption. Jusqu’alors, Goma Gringa se dédiait à sortir au compte-goutte et en vinyl uniquement les artistes locaux triés sur le volet : Metá Metá, Juçara Marçal, Rodrigo Campos, ainsi que quelques rééditions de musique africaine (le Poly-Rythmo de Cotonou, le Rail Band de Bamako, Fela). Peu de références mais un sacré putain de catalogue !

L’entreprise artisanale des deux compères a déjà eu l’honneur de Libération ou des Inrocks (cette semaine) mais leur projet prend désormais une autre tournure avec le lancement de Descontrução.

goma-gringa-libe

En partenariat avec RushHour, cette compilation rassemble en dix titres un beau panorama de cette scène suivie ici de près : trois morceaux de Metá Metá, trois de Rodrigo Campos, deux de Thiago França, un de Juçara Marçal et un autre de Vicente Barreto.

En dire plus friserait le manque d’objectivité puisque Mathieu et Frédéric m’ont fait l’honneur de m’inviter à rédiger (en anglais) les notes de pochette de l’album.

 Pour commander l’album sur le site de RushHour.

Le site de Goma Gringa

3 réflexions sur “Desconstrução, le son de São Paulo selon Goma Gringa

  1. Salut, « le site français de référence sur les nouvelles musiques brésiliennes » dixit Libé dans son-enfin- article sur Meta Meta !

    je vais faire un peu le rabat-joie, mais 17,50 boules pour un cd qui promeut les artistes de son catalogue c’est un poil chérot…surtout pour des morceaux qui pour la plupart étaient offerts par les musiciens eux mêmes en téléchargement légal
    Qu’à cela ne tienne, le même label nous propose une réédition de Tribo Massahi, un son afro brasileiro funk de 1971 bien réjouissant que j’écoute en ce moment même !
    Até mais

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s