Livres/Rio/São Paulo

A comme Apito (Dictionnaire social du samba)

En ce Mercredi des Cendres, même si en guise de Carnaval on s’est contenté de suivre hier soir celui des Gueux, on n’aura pas échappé aux coups de sifflets aiguillonneurs du meneur de batucada. D’où cette première entrée de notre abécédaire du Dicionário da História Social do Samba de Nei Lopes et Luiz Antonio Simas : A comme apito, ce fameux sifflet…

Apito

APITO (sifflet) : Instrument de signalisation sonore traditionnellement utilisé dans les écoles de samba par les directeurs de batterie et d’harmonie. L’apito de primeiro émet un son semblable à celui des arbitres de football, l’apito de segundo, semblable à celui des agents de circulation. La différence de timbre sert à établir une distinction entre les divers commandes et signaux. L’utilisation du sifflet à la façon d’un instrument de musique a été introduite par le compositeur Heriveldo Martins (1912-1992), dans son orchestre de concert, et implanté par la suite dans certaines écoles de samba. Dans celles de São Paulo, par exemple, le directeur de batteur était autrefois appelé « apitador« . Ces variations ont inspiré la création de « O apito do samba », une composition de Luís Bandeira (1923-1998) et Luís Antônio (1921-1996), grand succès de 1958, interprété par la chanteuse Marlene (1922-2014).

Nei Lopes et Luiz Antonio Simas, Dicionário da História Social do Samba (2015)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s