Brasil/Disques/Minas Gerais

Mil Tom, hommage à Milton Nascimento en deux tomes

Il est des hommages qui tombent à pic, ou juste à côté de la plaque… Scream & Yell, magazine musical en ligne, vient de lancer Mil Tom, une double compilation dédiée à l’œuvre de Milton Nascimento, interprétée par la nouvelle génération d’artistes brésiliens. Mais deux jours seulement après le lancement du premier disque, tombait la nouvelle de la mort de Fernando Brant, le principal parolier de Milton.

Cette cruelle ironie du sort aura au moins le mérite d’associer Fernando Brant à l’hommage car, sur les trente chansons présentes sur cet hommage, il en a écrite onze. Dont, parmi les plus connues, « Travessia », « San Vicente » et « Para Lennon e McCartney »…

Mil Tom

Milton Nascimento appartient à cette fameuse génération de 1942, année qui a vu naître Jorge Ben (bien qu’il prétende être de 1945), Gilberto Gil, Caetano Veloso, Tim Maia et Paulinho da Viola. Au même titre que ceux-là, il fait partie des plus grands artistes brésiliens. Bien que né à Rio, c’est dans le Minas Gerais que Milton Nascimento va grandir et va grandir et faire carrière. Il rassemble autour de lui le Clube da Esquina, le collectif où l’on compte les frères Márcio et Lô Borges, Fernando Brant, Wagner Tiso, Beto Guedes, Toninho Horta ou encore Ronaldo Bastos et quelques autres… et qui deviendra emblématique de ce son mineiro où l’on retrouve l’influence du rock d’alors, plus progressif que psychédélique notamment.

Pour lui rendre hommage, Scream & Yell a invité quelques jeunes artistes parmi les plus intéressants de leur génération. L’exercice est délicat car Milton Nascimento est un formidable chanteur qui, pour ses admirateurs (dont quelques amis gauchos), possède même le plus beau falsetto du Brésil. Pas question de tricher, ni de se cacher, ici, il ne faut pas faire semblant de chanter.

D’ailleurs quand Karol Conka et Rashid choisissent le rap pour leur reprise, ils s’avèrent peu convaincants. Plus inspirés, Fernando Temporão (excellent « Para Lennon e McCartney »), Vanguart (« Clube da Esquina N°2 »), Pedro Morais (« Travessia »), Bruno Souto et Banda Chá de Pólvora (« San Vicente ») ou Banda Tereza (« Maria Maria ») parviennent à retrouver la fibre lyrique de Milton. D’autres, malins, l’adaptent à leur style régional comme le Paraense Felipe Cordeiro (« Cravo e Canela ») ou l’Orquestra Contemporânea de Olinda (« Caxanga »). Enfin, il y a celles qui, à travers Milton, évoquent aussi Elis Regina qui s’était appropriée ses compositions :  Xênia França d’Aláfia (« Saudade dos Aviões da Panair (Conversando na Bar) »), une des plus belles réussites du projet, ou Aline Calixto (« Vera Cruz »).

Plus généralement, Mil Tom offre un beau panorama de la nouvelle scène brésilienne : Filârmonica de Paságarda, Tono, Bárbara Eugênia en duo avec Pélico, A Banda Mais Bonita da Cidade et autres Dani Black…

Et surtout, c’est là l’ambition du projet, Mil Tom remet le répertoire de Milton Nascimento dans la lumière, dans des habits neufs sans le plier à une quelconque  mode. Pour mieux montrer combien ces chansons restent fortes, sans avoir pris une ride.

Maintenant, à vous d’y piocher vos préférés, les deux disques sont proposés en téléchargement gratuit.

Mil Tom (Disque 1)

Mil Tom (Disque 2)

Pour écouter :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s