Bahia/Disques/Rio

Moraes, père et fils : velho et novo Baianos

S’ils ont toujours joué ensemble, Moraes Moreira et son fils Davi Moraes signent, pour la première fois, un album de leurs deux noms, Nossa Parceira. Derrière ce titre simple, une musique qui l’est tout autant, dépouillée d’artifices, et qui sonne comme une évidence.

Moraes_e_Davi_Nossa_Parceria

Un disque qui commence par une chanson de Batatinha, le grand sambiste de Bahia, s’ouvre forcément sous les meilleurs augures. Cette belle reprise de « Bossa e Capoeira » donne le ton et la couleur de cette collaboration entre le père et le fils. « J’ai été très heureux de rendre hommage à Batata, explique Moraes Moreira. Pour moi, il est le Cartola de Bahia. Le type a fait une musique mélangeant bossa et capoeira et on a eu le bonheur de prendre cette composition très particulière qui représente parfaitement le disque ».

« A moçada vai gostar
Quando eu der do meu samba uma prova
E ouvir o berimbau no balanço da bossa-nova

Vem, vem, vem,
Vamos dançar
Bossa-capoeira que é de abafar

Não tem rabo de arraia
Nem, pernada, ó meu irmão
Tem morena nos meus braços dançando
É sensação »

Moraes Moreira n’est pas à présenter, il était le plus talentueux mélodiste des Novos Baianos et, par la suite, est devenu une figure emblématique du Carnaval de Salvador. Si les Novos Baianos sont désormais reconnus comme une formation marquante de la musique brésilienne, sa carrière solo entamée dès 1975 n’a peut-être pas reçu l’appréciation qu’elle mérite, même s’il faut bien reconnaître que nombre de belles chansons ont été massacrées par des productions aujourd’hui difficilement écoutables.

Son fils Davi a passé les premières années de sa vie dans la communauté hippie qu’avait fondé les Novos Baianos. Il a grandi avec une guitare, ou une mandoline, entre les mains et a montré un talent précoce, pour ne pas dire un don. C’est donc tout naturellement comme guitariste qu’il s’est fait connaître, en jouant notamment dans le groupe de Caetano Veloso ou celui de Marisa Monte. Il n’a sorti que deux albums Papo Macaco (2003) et Orixá Mutante (2004) sous son nom, deux disques que j’adore, où sa voix douce se pose sur des guitares en pagaille et des tapis touffus de percussions. Hormis ses talents de musicien, Davi Moraes a eu le chic (ou le tort) de se faire remarquer comme étant le grand tombeur de chanteuses vedettes : il a été le mari de Marisa Monte, d’Ivete Sangalo et aujourd’hui de Maria Rita (liste probablement très incomplète…) !

L’idée d’enregistrer un album ensemble, père et fils, a germé en 2012, pendant la tournée fêtant les quarante ans de l’album culte des Novos Baianos, Acabou Chorare, meilleur disque de l’histoire de la musique brésilienne selon le magazine Rolling Stone, enregistré alors que Davi Moraes n’était même pas né puisqu’il est de 1973 !

Concentré sur dix chansons, Nossa Parceira passe du samba au frevo, en passant par deux instrumentaux choro, sans perdre sa cohérence. Celle-ci tient à la fois à l’accent mis sur les cordes (guitares, mandoline, guitarra baiana…) et à… Bahia comme source d’inspiration.

Comme parfois dans ces œuvres réunissant un père et son fils, il y a quelque chose de la transmission, de la passation de témoin. La voix de Moraes Moreira a perdu sa souplesse alors, ici, c’est Davi qui est poussé sur le devant, lui qui chante les plus belles chansons du disques (« Bossa e Capoeira », « Coração a Batucar » (déjà interprétée par Maria Rita), « Centro da Saudade » (co-signée par Davi et que l’on avait découvert sur l’album de Carlinhos Brown Diminuto), « Quando Acaba o Carnaval »…

Sur Nossa Parceira, Moraes et Davi remportent par la métaphore ce subtil défi annoncé par les paroles de Batatinha : « ouvir no berimbau o balanço da bossa nova »… Et plus, Davi a dû se dire : et « a moçada vai gostar »

Une réflexion sur “Moraes, père et fils : velho et novo Baianos

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s