Bahia/Clips/Rio

Lucas Santtana, Féfé et les p’tites reines

Circuler à bicyclette dans les villes brésiliennes relève quasiment de l’acte militant et s’avère toujours téméraire au vu des risques encourus dans le chaos du trafic automobile. Que Lucas Santtana en fasse la promotion dans « Diary of a Bike », extrait de son dernier album Sobre Noites e Dias, est donc un geste fort. Chevauchant un Velib’ et d’autres bicyclettes avec ses musiciens, il nous offre un clip réjouissant et ensoleillé qui donne envie de partir fissa en balade.

Me faire l’éloge de la petite reine comme moyen de transport urbain, c’est prêcher le déjà convaincu. Qu’il pleuve ou qu’il vente, je ne me déplace que sur mon fidèle destrier ! Peut-être sans grand mérite vu que je n’ai pas le permis…

Pour revenir à ce « Diary of a bike », le morceau existe en deux versions. Au Brésil, c’est le rappeur DeLeve qui lui donne la réplique. Dans la version internationale de l’album, c’est Féfé. L’ancien du Saïan Supa Crew, l’ex-Jeune à la retraite, y amène une bonne vibe qui permet au titre de changer de plateau et prendre de l’allure. « Et si les routes manquent, on finira notre virée en roue libre » !

Quant à Lucas Santtana, il y a quinze ans, « De coletivo ou de metrô », son premier clip, à l’époque de ses débuts et de l’album EletroBenDodô, le montrait déjà sur un deux roues, motorisé celui-ci, une vieille Vespa. Bien avant les GoPro, il circulait avec deux caméras fixées sur son casque, geek un jour, geek toujours !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s