Bahia

Quand les caxirolas deviennent pluie de tomates mûres !

Toujours avec de l’avance, nous annoncions fin septembre que Carlinhos Brown avait créé l’instrument officiel de la prochaine Coupe du Monde de football au Brésil. Alors qu’en 2010, les vuvuzelas sud-africains avaient réussi l’exploit d’être plus insupportables à nos oreilles que les commentaires de Jean-Michel Larqué, Brown s’est mis en tête d’y trouver une alternative en proposant la… caxirola qui, comme sa forme et son nom l’indiquent, est inspirée du caxixi. Avec elle, Brown allait permettre à « la première ola sonorisée du monde » de voir le jour !

caxirolas

Alors qu’en vue de la prochaine Coupe des Confédérations qui servira de répétition au Mondial, la caxirola devait commencer à être commercialisée au Brésil à la fin du mois de mai pour la somme rondelette de 29,90R$, son lancement s’est fait en grandes pompes cette semaine en présence de la Présidente de la République Dilma Rousseff et de la Ministre de la Culture Marta Suplicy. L’événement eut lieu à l’occasion d’une exposition où l’artiste Carlinhos Brown exposait ses toiles et installations. Il prétendit même révéler les incroyables possibilités musicales de son invention en interprétant l’hymne national sur un rideau de caxirolas représentant le drapeau brésilien. Enthousiaste, Dilma Rousseff allait jusqu’à déclarer que l’instrument offrait un « sentido transcendental de cura » !

Parce qu’il est également un grand pédagogue, Carlinhos Brown entendait bien profiter du Ba-Vi, le derby de Salvador entre les clubs du Bahia et du Vitória, pour faire une démonstration de caxirola entouré d’une escouade de percussionnistes. Malheureusement pour lui, les festivités tournèrent au cauchemar quand le public du stade qui s’était vu offrir des caxirolas les utilisa comme projectiles et les lança sur la pelouse ! En guise de ola sonorizada et de transcendance, c’est comme une nuée de tomates bien mûres que Brown se prenait dans la figure ! Une réaction de foule qui risque fort de tuer dans l’œuf la poule aux œufs d’or. Car si Carlinhos Brown a bel et bien déposé la licence du produit, on imagine mal que le Comité local d’organisation de la Coupe et la FIFA puisse autoriser dans les stades des objets qui risqueraient d’atteindre les joueurs.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s