Disques/Rio

Johnny Alf, réédité chez Mr. Bongo

Peut-être parce qu’il était noir, homosexuel et issu d’un milieu modeste, celui que Jobim surnommait « Génialf » est un père méconnu de la bossa nova. Admirateur de Chopin et Sinatra, Johnny Alf crée avant tout le monde un style original qui mêle jazz et samba : crooner mais avec une fêlure dans la voix qui dérape vers l’émotion. Cet album, arrangé par José Briamonte, sorti en 1965, est relancé l’année suivante, renommé Eu e a brisa, pour ce titre sublime qui s’y ajoute.

Johnny Alf

Johnny Alf (Mocambo/Rozenblit – Mr. Bongo)

O.C. (chronique parue dans Vibrations n°149,  11/2012)

Cette réédition et l’opportunité de chroniquer l’album dans Vibrations fit de « Eu e a brisa » un des mes titres favoris de l’automne. Un classique dont la mélancolie à fleur de peau vous suivra longtemps :  « Ah! si la jeunesse que chante la brise pouvait rester avec moi un peu plus longtemps… ». Un sujet auquel personne n’échappera, un jour…

2 réflexions sur “Johnny Alf, réédité chez Mr. Bongo

  1. Oui, Eu e a brisa, morceau magnifique, pour moi dans la même veine que des Samba de pergunta ou Inutil Paisagem: des mélodies fines et ténues qui flottent, éphémères et poignantes, comme des fils d’or portant la vérité de l’univers dans un ciel étoilé.

Répondre à Kenny Shiohama Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s