Portrait/Rio

Tim Maia, René Descartes et la glande pinéale (Tim Maia Racional 3/3)

Vous l’ignoriez certainement mais peut-être avez-vous besoin de détartrer votre glande pinéale. Je me fais un devoir de vous éclairer sur ce sujet car la question est d’importance. C’est cette même préoccupation qui, par-delà les siècles et les continents, réunit René Descartes et Tim Maia. Pour le premier, la glande pinéale est rien moins que le siège de l’âme. Pour Tim Maia dans sa période Racional, elle est la glande du raisonnement. Selon que le point de vue soit scientifique ou mystique, on l’appellera épiphyse ou… troisième œil.

En matière de glandes, le funk ne connaît guère que les sudoripares. Notamment la glande apocrine, présente essentiellement dans les régions axillaire (aisselles) et génito-anale, si importante dans la chimie de l’attirance sexuelle. Rendons grâce à Tim Maia, à l’époque où son funk était le plus mystico-incandescent, d’avoir enrichi son anatomie.

Timagoraéguru
Il est certes réducteur d’aborder Tim Maia en évoquant cette courte période où il fut un disciple zélote de la secte de l’Universo em Desencanto, lui-même ayant renié cet épisode aussi violemment qu’il y avait cédé. De son vivant, il avait toujours refusé que soient réédités les deux albums Racional Vol. 1 et Vol. 2 enregistrés en 1975.  Seulement voilà, puisqu’il s’agit de deux fantastiques opus de funk, on se permettra de revenir sur la croyance Racional. D’autant que ces albums furent finalement réédités… à titre posthume.

Pour René Descartes, mais aussi pour Manoel Jacintho Coelho, fondateur de la secte Racional, et tant d’autres mystiques, pour nombre de charlatans ufologues également, la glande pinéale joue un rôle essentiel. Sensible à la lumière, ses facultés de piézoluminescence peuvent être affectées et sa production de mélatonine altérée par le calcification. Selon ces gourous de pacotille (et leurs disciples, fervents adeptes du copier-coller de la bonne parole), il existe des remèdes pour détartrer sa glande pinéale. Le plus simple d’entre eux est une bonne cure de coriandre. Et, franchement, ça, ça tombe bien parce que j’en achète toutes les semaines au marché.

C’est pas pour me vanter mais c’est quand même fortiche : réussir la prouesse de réunir Descartes et Tim Maia dans un même message ! On appellera ça un hommage par l’absurde.

Une réflexion sur “Tim Maia, René Descartes et la glande pinéale (Tim Maia Racional 3/3)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s