Disques/Rio

La Thérapie du Cri

Tim Maia aurait fêté ses soixante-dix vendredi dernier. Hélas, il nous a quitté en 1998, à cinquante-cinq ans, emporté par une vie d’excès en tous genres. S’il est longtemps resté méconnu hors de son pays, le public international se voit offrir une chance de découvrir sa musique puisque David Byrne lance sur son label The Existential Soul of Tim Maia, une compilation regroupant des titres de la première partie de sa carrière, des débuts jusqu’à sa période Racional (et même un peu après). Nous reviendrons sur cette période dans un prochain billet, après que nous ayons présenté aujourd’hui notre morceau fétiche du grand soul man déjanté.

Une des raisons qui peuvent nous attacher sentimentalement à une musique est liée à son efficacité festive. Cette efficacité aura été testée de façon empirique par une épreuve impitoyable, sans le moindre passe-droit. Quelle que soit la fête, le verdict tombe dans l’instant : les convives dansent. Ou ne dansent pas. L’épreuve se doit d’être pratiquée dans les temps faibles, quand la fête vacille, que les invités se dispersent dans la conversation. Là seulement, un morceau révélera son potentiel. Si dans ces moments délicats il nous incombe la tâche de prendre notre tour aux platines, j’ai déjà pu tester les vertus de Tim Maia, son talent pour enflammer la piste en passant « A Terapêutica do Grito »‘.

Tim Maia - O Descobridor Dos Sete Mares [1983] (a)

Dans le cas de Tim Maia, cette thérapie du cri n’a rien à voir avec le primal scream de John Lennon, c’est un défoulement festif.

Le titre date de 1983 et figure sur l’album O Descobridor dos Sete Mares. Je l’avais découvert grâce à une compilation lancée par les Disques Superclasse : Brazil 70’s Vol. 2 (2000). Du funk de classe mondiale, porté par un riff de guitare irrésistible et des chœurs féminins. Et avec le petit plus qui fait tout le charme du morceau : des roulements de timbales qui pimentent la sauce.

Si l’envie vous prend d’organiser une fête, n’oubliez pas d’ajouter cette Thérapie du Cri à votre play-list, les invités vous en seront reconnaissants.

Tim Maia, « Terapêutica do Grito », O Descobridor dos Sete Mares (1983) (mp3 320 kbps)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s