Bahia/Portrait

Le Centenaire de Jorge Amado

Que serait Bahia sans Jorge Amado ? Grâce à lui, les aventures et péripéties de son petit peuple ont acquis stature d’épopées, ses femmes sont devenues les plus sensuelles de ce bas monde et sa culture populaire y a gagné une légitimité alors inédite. Né le 10 août 1912 à Itabuna, près d’Ilheus, dans le sud de l’Etat de Bahia, Jorge Amado de Faria est devenu le grand romancier populaire de son pays.

Jorge-Amado-Salvador-1978

S’il est issu d’un milieu aisé de fazendeiros, ses premiers romans sont d’inspiration marxiste et dénoncent l’exploitation des travailleurs de rien par les grands propriétaires. Ainsi, Cacao écrit en 1933, décrit-il un environnement qu’il connaît bien puisque sa famille en exploitait une plantation.

Comme son ami et alter-ego bahianais Dorival Caymmi, Amado a fait partager au monde l’amour de sa terre et de son peuple. S’il n’a jamais cessé de dénoncer les injustices et inégalités criantes, si ses romans se sont toujours placés du point de vue des opprimés, c’est un formidable hédonisme et appétit de vivre qui caractérisent son œuvre.

A une époque où les terreiros étaient encore couramment vandalisés et les musiques noires stigmatisées « comme une cacophonie innommable (…) incompatible avec notre civilisation » (La Boutique aux Miracles), Jorge Amado a toujours su y voir les manifestations authentiques de la culture de Bahia et leur donner par sa littérature la légitimité et la noblesse dont on les privait dans la réalité.

C’est avec truculence que Jorge Amado a rendu hommage à son peuple chéri de Bahia. Ecrivain populaire par le style et les thèmes, Jorge Amado a vu nombre de ses romans adaptés au cinéma et à la télévision. Rarement avec bonheur, il faut bien le reconnaître. Je vous invite plutôt à lire (ou relire) l’œuvre romanesque de Jorge Amado. Le choix est large de Tereza Batista à Bahia de Tous les Saints, en passant par Dona Flor et ses deux maris. Si on trouve certains titre en poche chez Folio, on signalera aussi les belles rééditions de quelques titres dans la collection La Cosmopolite, chez Stock. Idéal pour, en quelques pages, être plongé au cœur de la Bahia légendaire…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s