Bahia/Portrait

Les Parisiens sont-ils d’Oxum ? Gerônimo au Cabaret Sauvage

C’est entendu, l’événement brésilien à Paris, c’était le concert de Criolo. Il serait pour autant dommage de se priver d’aller découvrir sur scène Gerônimo Santana, figure historique de la musique de Bahia, auteur du titre emblématique « Eu Sou Negão » qui, comme Criolo, se produira en concert au Cabaret Sauvage. Le 14 juillet. Qui plus est à l’occasion du quinzième anniversaire du groupe de samba-reggae d’ici, Tambours de Batala, avec une nuit entière de fête à la clé.

Gerônimo469

Peut-être aurons-nous la réponse à cette question, les Parisiens sont-ils gens d’Oxum ? Sur « É d’Oxum », Gerônimo affirmait que tout le monde à Salvador est d’Oxum, tous les Soteropolitanos, tous les habitants de Salvador, tout le monde là-bas : « Nessa cidade todo mundo é d’Oxum / Homem, menino, menina, mulher ».

« É d’Oxum » est le grand tube de Gerônimo, il est presque devenu un standard tant il a été repris. Pourtant, tout commença par un refus. Alcione à qui Gerônimo envoya la chanson, ne souhaita pas l’interpréter car elle ressemblait trop au style de Clara Nunes. La Globo l’oublia dans un tiroir jusqu’à ce que la chanson soit utilisée, en 1985, dans le feuilleton Tenda das Milagres, une adaptation du passionnant roman de Jorge Amado (La Boutique aux Miracles, en français), interprétée par MPB4 sur des arrangements de Dori Caymmi, fils de. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que c’est Dorival Caymmi en personne qui souhaita que cette chanson figure dans le feuilleton, plutôt qu’une des siennes. Un artiste bahianais peut-il rêver plus belle reconnaissance que d’être choisi par Caymmi lui-même ?

Maintenant que Vévé Calazans, co-auteur du morceau, nous a quitté il y a quelques semaines, c’est donc à Gerônimo seul de répondre à cette question : les Parisiens sont-ils d’Oxum ? Oxum est la divinité des eaux douces, cette orixá coquette et vaniteuse, la plus belle et sensuelle du panthéon yoruba, est représentée avec un miroir, vêtue de jaune ou d’or, symbole de fécondité. Si la chanson « É d’Oxum » est devenue l’hymne informel de Salvador, posons cette question que certains jugeront peut-être absurde : par son caractère vaniteux et ambitieux, son élégance, sa sensibilité au regard des autres, parce qu’elle est associée à l’eau douce et qu’à Paris coule la Seine, y aurait-il compatibilité entre les Parisiens et Oxum ?

Pour présenter cette irrésistible chanson, j’ai choisi une interprétation de son créateur lui-même, Gerônimo, accompagné de l’oxumesque Mariene de Castro. Même si celui qui l’a filmée tenait sa caméra dans le mauvais sens…

Une réflexion sur “Les Parisiens sont-ils d’Oxum ? Gerônimo au Cabaret Sauvage

  1. Sympa, plein de « malemolência »… En revanche Mariene de Castro n’est pas trop versée dans l’art du contrechant apparemment… ouille ouille !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s