Bahia/Brasil

Bequadro, revue de musique bahianaise

On a pu remarquer dernièrement l’importance prise par Letieres Leite, maestro fréquemment sollicité par ses jeunes collègues pour enrichir les arrangements de leurs morceaux. Nous avions déjà présenté son Orkestra Rumpilezz et évoqué son parcours. Nous avions également apprécié son travail sur le titre « O Deus Que Devasta Mas Também Cura » sur l’album du même nom de Lucas Santtana ou, comme nous le voyions hier, sur la reprise de « Preta Pretinha » par Márcia Castro. Ca tombe bien, il est en couverture de la Revista Bequadro.

La Revista Bequadro vient de lancer son premier numéro. Distribuée gratuitement grâce à Conexão Vivo et aux subventions à la culture de l’Etat de Bahia, on en trouvera la version en ligne à télécharger au format PDF, à défaut d’avoir pu être sur place pour obtenir un exemplaire de la version papier.

Bequadro est une revue consacrée à la musique bahianaise. Evidemment, un tel projet a pour vocation de ne pas se limiter à l’envahissante axé mais de faire découvrir des artistes d’horizons très divers : du rap local à l’orchestre symphonique.

Au sommaire de ce premier numéro, on retrouve notamment :

– « Percussão Soberana », une interview de Letieres Leite, leader et fondateur d’Orkestra Rumpilezz (qui sait, si un jour je m’en sens le courage, je la traduirais, d’ailleurs, j’en ai une autre de prête, déjà traduite mais pas encore publiée) ;

– « Nem Tão Diferentes Assim », une interview croisée de Luiz Caldas, inventeur de l’axé, et Vandex, ancien bassiste du groupe de hard rock Úteros em Fúria ;

– « No Rastro dos Blocos Afros », le rôle majeur des blocos dans la résistance noire à Salvador, luttant contre les discriminations et œuvrant à l’affirmation des esthétiques noire dans la culture brésilienne ;

– « Atrás da Guitarra Baiana Só Não Va Quem Já Morreu », présentation des rénovateurs de la guitarrra baiana, si emblématique du carnaval de Salvador ;

– « A Construção do Afro Hip Hop », article qui présente le groupe de rap Coletivo Blackitude ;

– « Balanço Afro Pop na Bahia », un portrait de Magary Lord, artiste qui mêle soul, funk et semba angolais ;

– « 10 Discos Fundamentais de Baianos », une sélection d’albums de musiciens bahianais ayant marqué l’histoire de la musique brésilienne par le musicien et producteur Paquito.

– « Todo Mundo Quer um Samba », tentative de revalorisation du pagode par Paquito !

Un riche contenu mis en valeur par un très bel effort graphique. La Revista Bequadro, magazine haut-de-gamme sur les musiques de Bahia. A télécharger ici :

Ou à lire directement sur leur site :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s