Bahia/Son de la Semaine

Água Mineral !!! Timbalada jusqu’à plus soif !

En cette saison, par cette chaleur, on frôle la potomanie : combien de litres d’eau fraîche boit-on par jour ? Beaucoup. Timbalada, terrible machine à faire danser bahianaise, sait l’importance de bien se désaltérer quand on le suit sur le parcours du carnaval ou, simplement, lors d’un concert. Alors qu’on a coutume de considérer l’alcool comme un adjuvant de la fête, dans le cas de Timbalada, l’adjuvant nécessaire, c’est de l’eau fraîche.

Timbalada+-+vamos+dar+a+volta+no+guetho+back

Il y aura beaucoup à dire de Timbalada, ce groupe dont les membres se peignent le corps de motifs blancs, cette créature carnavalesque de Carlinhos Brown, il y aura beaucoup à dire mais… une prochaine fois. Aujourd’hui, cette première évocation de Timbalada n’est qu’un bref effet chaud-froid : la danse trépidante appelle vite un rafraîchissement. Leur titre « Água Mineral » est des plus rudimentaires, il dure à peine une minute mais tout est dit, même si ce n’est pas grand-chose. En quelques secondes, on tient là un véritable hymne du carnaval de Bahia !

Habituellement, je ne suis guère amateur de disques live. Il existe quelques exceptions, en particulier celle-là. En 1998, Timbalada a enregistré Vamos Dar a Volta no Guetho, à domicile, dans son quartier, sur la scène du Candyall Guetho Square. La musique de Timbalada est une musique de fête et le groupe est une véritable institution du carnaval de Salvador. Dans un tel cas de figure, il est bien difficile de rendre en studio toute l’énergie qui se dégage de leurs prestations. N’ayant jamais eu l’occasion, même à Salvador, de voir un vrai concert de Timbalada, cet album me donne d’autant plus de regrets. Mais aussi beaucoup de plaisir à l’écouter. Fort, très fort. Avec le public déchaîné, le groupe explosif.

Pour cet enregistrement live, Timbalada s’est offert quelques invités : Caetano Veloso, Ivete Sangalo, Marisa Monte et, bien sûr, Carlinhos Brown. Jamais Caetano n’a chanté « A Luz de Tieta » autant poussé au cul par une telle armada de percussions, jamais il n’avait été ainsi soulevé par les voix d’un public si impatient de chanter qu’il en commence trop tôt ! Il faudra aussi qu’un jour je vous fasse découvrir cette version.

Ce soir, on se concentre sur les fondamentaux. S’il a depuis quitté le groupe, on retrouve ici Ninha, redoutable puxador de Timbalada, qui anime les foules de sa grosse voix. Ca ne dure qu’ 1 min 3 s. Donc, il ne vous reste plus qu’à faire tourner en boucle jusqu’à… plus soif !

« Bebeu água, não!
Tá com sede, tô!
Olha, olha, olha, olha a água mineral
Água mineral
Água mineral
Água mineral
Do Candeal
Você vai ficar legal »

Timbalada, « Água Mineral », Vamos Dar a Volta no Guetho (Ao Vivo) (1998) mp3 320

Une réflexion sur “Água Mineral !!! Timbalada jusqu’à plus soif !

  1. Etait-ce Francis Blanche ou Pierre Dac qui disait " Je préfère le vin d'ici à l'eau de là" ?Grosse ambiance en tous cas ce (trop) court extrait !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s