Brasil

« Bahia Soul » et « Don Quixote », deux morceaux de Luiz Bonfá samplés

Ainsi, Luiz Bonfá serait un petit dénominateur commun entre Smoke City et Chinese Man ! Par quelque coïncidence, nous avons croisé ces derniers jours deux morceaux contenant le sample d’un morceau de  Bonfá. Ici même, à propos d’un titre de Chinese Man, et sur BossaNovaBrasil, avec un morceau de Smoke City. Luiz Bonfá est certainement un des trois plus grands guitaristes de la bossa nova avec João Gilberto et Baden Powell. Chacun possédant un style caractéristique et très différent des deux autres. Hormis des amateurs de musiques brésiliennes, Luiz Bonfá est probablement le moins célèbre. Il est même malheureusement complètement inconnu de la plupart. Certains connaissent pourtant probablement son titre le plus célèbre, tout en ignorant qu’il en est l’auteur : il s’agit sans conteste de « Manha de Carnaval » qu’on retrouve dans le film Orfeu Negro.

Ayant participé à l’aventure de la bossa nova à Rio, Luiz Bonfá, comme tant d’autres compatriotes musiciens, fit ensuite carrière jazz aux Etats-Unis où il enregistra en compagnie des plus grandes pointures qui puissent s’imaginer.

En exhumant il y a quelques jours « Underwater Love » de Smoke City, Thierry de BossaNovaBrasil m’a donné envie de réécouter sa matrice. Il s’agit de « Bahia Soul », un morceau de 1968 figurant sur son album Black Orpheus Impressions, enregistré avec Ron Carter à la basse et Dom Um Romão à la batterie et aux percussions, notamment berimbau. Si j’aime encore beaucoup « Underwater Love » alors qu’il date déjà de 1997, une écoute de l’original permettra vite de mesurer ce que Smoke City doit à Luiz Bonfá. « Bahia Soul » est un titre fantastique, surprenant de la part de Bonfá. Peut-être est-ce dû au fait que je ne l’ai découvert que plusieurs années après « Underwater Love » mais je lui ai d’emblée trouvé une vraie modernité… Ou peut-être parce que la musique d’aujourd’hui travaille les boucles et la matière sonore et que « Bahia Soul » contient déjà ces dimensions… Tout est déjà en place pour que Smoke City n’ait plus qu’à poser la voix de Nina Miranda et y ajouter deux ou trois zigouigouis.

Luiz Bonfá, « Bahia Soul », Black Orpheus Impressions (1968) (320kbps)

Plus surprenant, fut de découvrir un sample de Luiz Bonfá sur « Ta Bom », un titre de l’album de Chinese Man qui vient de sortir. Nous le signalions il y a deux jours. Il s’agit de « Don Quixote », titre qui figure sur Jacarandá, un album de 1973. Comme Black Orpheus Impressions, il fut enregistré aux Etats-Unis. A Los Angeles pour être précis, c’est même indiqué sur la pochette. Là encore, la liste des musiciens accompagnant Bonfá a de quoi donner le tournis : Eumir Deodato, Ray Barretto, Stanley Clarke, Idris Muhammed, Randy Brecker, etc…, sans oublier l’indispensable Airto Moreira. S’il joue toujours de sa guitare classique, il est plus inhabituel de découvrir Bonfá jouant de la 12 cordes. Produit par John Wood et orchestré par Deodato, Jacarandá est un disque bien de son temps. Du jazz dont les claviers et la basse ont succombé au charme de la fée Electricité. Quant au titre choisi par Chinese Man, « Don Quixote », il a comme son nom le laisse supposer un vague côté hispanisant…

Luiz Bonfá, « Don Quixote », Jacarandá (1973) (320 kbps)

Si mes souvenirs sont bons, j’ai découvert ces deux albums grâce à Loronix qui fut quelques années durant le blog de référence concernant les musiques brésiliennes des décennies passées, réalisant œuvre patrimoniale en offrant des albums en téléchargement, transférés le plus souvent directement du vinyl au mp3, sans jamais être passés par la case CD. Hélas, Zeca Louro, son créateur, a disparu soudainement.

Une présentation détaillée (en anglais) de Jacarandá sur cet autre blog de référence, Orgy in Rhythm

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s